Eve Ruby Lenn

Quelle est l’origine d’Halloween ?

Halloween signifie la soirée de tous les saints. Elle est célébrée dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, plus précisément la veille de la Toussaint. Les seules informations pertinentes sur le folklore celtique, proviennent d’auteurs romains du 1er siècle avant JC. Bien qu’aujourd’hui on associe Halloween aux fêtes américaines, sa genèse est enracinée dans un passé lointain, ou les gens pratiquaient une religion païenne des siècles avant la pénétration du christianisme dans les îles britanniques.

Le jour des morts remonte au Festival des Druides en l’honneur du dieu celtique de la mort, Samain (Samhain en irlandais). Samhain avait lieu chaque année entre le 31 octobre et le 1er novembre et était l’une des périodes les plus importantes du calendrier celtique, car elle  marquait le nouvel an, la période des récoltes et l’arrivée de l’hiver. Les druides enseignaient que le dieu des morts rassemblait la nuit du 31 octobre les esprits des défunts de l’année précédente, afin qu’ils retournent dans leurs anciennes maisons pour visiter les vivants. Les Celtes croyaient dur comme fer, au fait que les morts revenaient pour hanter leurs logis, maudire leurs animaux et leurs récoltes. Selon la légende, les morts tentaient également d’usurper les âmes des vivants.

Pour sauver leur âme, les gens devaient se cacher ou se déguiser en morts pour ne pas être reconnus. D’où les costumes effrayants. Les Celtes ont ensuite eu recours aux feux de joie et aux lanternes pour éclairer les chemins afin que les morts puissent trouver leur destination vers l’au-delà. Les lumières étaient également destinées à empêcher les mauvais esprits de nuire aux vivants.

Pourquoi creuser une citrouille ?

Les Celtes inséraient des bougies dans des navets creux pour éloigner les mauvais esprits, et au fil des siècles, les navets furent remplacés par de grosses citrouilles. L’utilisation d’une citrouille relève de nombreux mythes parlant d’un fameux maréchal-ferrant en Irlande du nom de Jack Oldfield, également connu sous le nom de Stingy Jack ou Drunk Jack, mais plus connu sous le nom de Jack O’Lantern, qui a été puni par le diable en personne. Cet individu était un ivrogne qui offrit son âme pour un dernier verre. On raconte qu’il a osé défier Satan et que pour cette raison il a été condamné à errer dans le monde des vivants après sa mort. Le diable l’a alors consolé pendant sa longue pénitence en lui offrant une braise pour le guider. Jack a donc eu l’idée de protéger la flamme grâce à un navet. Ce dernier lui a également servi de lanterne. Ce n’est que plusieurs siècles plus tard que le navet a été remplacé par une citrouille avec des trous qui ressemble à une tête humaine avec une bougie qui s’illumine de l’intérieur.

Pourquoi utilise-t-on des bonbons ?

Cette tradition est un héritage celtique. Les Celtes faisaient des offrandes de nourriture aux esprits pendant la fête de Samain. Cela a été associé à une ancienne coutume anglaise de l’époque médiévale où les mendiants passaient dans chaque village pour demander des « soul cakes » en échange d’une prière pour l’âme des ancêtres.

Comment est-elle arrivée en France ?

Dans les années 1920, la fête d’Halloween a connu un grand succès aux États-Unis et s’est peu à peu propagée à travers le Vieux Continent. Elle a alors débarqué en France vers 1997 grâce à l’opérateur France Télécom qui avait lancé sa nouvelle gamme de téléphones Olaween de couleur orange. Pour promouvoir le produit, ce dernier n’avait pas hésité à installer plusieurs milliers de citrouilles sur la place du Trocadéro de Paris. C’est ainsi que les Français ont été séduits par le concept d’Halloween. Ce sont surtout les enfants qui s’en réjouissaient.

Halloween est principalement liée aux couleurs orange et noir, car le festival de Samain avait lieu au début de l’automne, ou les jours devenaient plus sombres et ou les feuillages prenaient les couleurs de la saison. Cette fête, à l’origine répandue en Irlande catholique, a été introduite aux États-Unis par les immigrants. A ce jour Halloween, qui est une compilation de l’anglais All Hallows ‘Eve, demeure l’une des fêtes les plus anciennes et sûrement la plus commerciale au monde…

id, Aliquam in felis pulvinar vulputate, mi,